Du salariat à l’entrepreneuriat : La transition

7 novembre 2022

Se lancer dans l’entrepreneuriat n’est pas chose aisée, surtout quand on est ancré(e) dans le salariat, bien stable, avec un revenu qui rentre sur le compte bancaire chaque mois.

Si vous êtes dans ce mode de pensée, cet article peut vous aider à vous dire que vous n’êtes pas seul(e) à traverser la situation de l’ « entre-deux-statut-professionnel ».

Je suis passée par cette transition. La preuve…

J’ai mis un peu de temps entre mon dernier article et celui-ci, tout simplement parce que je m’affairais dans le salariat. Pour moi (mais ça dépend de la situation de chacun), c’était un passage obligatoire !

Il faut bien manger et vivre, le temps de faire fonctionner son business, non ? 😁

Avant même de me retrouver dans l’entre-deux Salariée/ Entrepreneure, je savais déjà que j’allais devoir jongler entre le goût du risque et la stabilité salariale.

Prendre la décision de sortir du salariat

C’est vrai que c’est dur de prendre la décision de sortir du nid salarial pour se lancer à son compte. C’est comme si on nous arrachait de notre canapé blanc bien douillet, bien doux, pour nous asseoir sur un banc dur en bois brut taillé pour engourdir notre derrière ! Vous voyez le truc… 😂

Il faut prendre des risques après tout, non ?

Albert Einstein disait : « La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent. »

Merci Coco, nouveau départ 😶

Pour ma part, la crise sanitaire a fait bouger beaucoup de choses en moi et a accéléré le fait de vouloir me lancer à mon compte. Je pense que beaucoup de personnes ont vu cette petite lumière s’allumer au fond d’eux. Vive les entrepreneurs ! 🎉

Tout changement n’est jamais facile à appréhender, surtout quand on ne sait pas ce qu’on va y trouver.

On passe par des phases d’incertitudes, on hésite, on anticipe l’échec et le manque de rentrée d’argent. On repousse même des projets personnels planifiés depuis longtemps pour se concentrer pleinement sur ce business qu’on a envie de lancer, avec la peur au ventre…

Peut-être que vous ne le vivez pas du tout comme ça et que ça marche facilement pour vous, sans trop de complications. Si c’est vraiment le cas, alors là, toutes mes félicitations ! 👏🏽

Quel que soit le mood que vous  adoptez pour vous lancer, il est important que la machine entrepreneuriale soit enclenchée dans votre tête sur le mode warrior. Et puis, il ne faut pas oublier que votre train-train quotidien sera clairement chamboulé.

Une transition mouvementée : les montagnes russes

Un jour ça va, l’autre jour, ça ne va plus. Vous connaissez cet ascenseur émotionnel ?

Quand on devient entrepreneur(e), on passe par la fierté de voir son projet se concrétiser, par la joie des premiers contacts avec des gens de ce « nouveau monde », mais on passe aussi (peut-être plus souvent !) par la case découragement, démotivation, questionnement et remise en question.

On est vite rattrapé(e) par la réalité du compte en banque qui stagne ou qui diminue petit à petit (voir même qui fond comme neige au soleil 😬), par un entourage qui ne croit pas toujours à la réussite du projet ou encore par l’avenir qu’on a envie d’assurer pour son partenaire et ses enfants…

Money, money, money 💸

Me concernant, il était hors de question que je me retrouve avec 0 revenu. C’est là que je me suis dit qu’il fallait que je jongle entre les deux : retrouver un revenu stable de salariée, tout en lançant mon activité.

A chaque problème sa solution !

Apprendre à jongler entre salariat et entrepreneuriat

La polyvalence, ça vous parle ?

C’est clairement une qualité requise, quand on devient et qu’on est entrepreneur(e).

Salariée le jour et entrepreneure et créatrice à la tombée de la nuit ! Je vous laisse imaginer les petites nocturnes sympathiques passées devant le PC, à écrire un nouvel article ou créer des contenus digitaux. 😅

En fait, c’est un choix que j’ai fait, qui me convenait finalement plutôt bien. Pour ce faire, il fallait que mon activité salariale soit optimisée. Donc, dans mes critères idéaux de sélection d’un emploi, j’ai choisi d’économiser mon énergie sur les déplacements et les temps de trajet.

Oui, le télétravail a du bon, quand on veut gagner un peu de temps. Le travail salarié en autonomie avec une équipe bienveillante, un management confiant et des objectifs atteints depuis la maison, c’est l’association gagnante pour moi ! 😍

En plus, ça permet de garder une bonne hygiène de vie (je pense surtout au dodo) parce que les journées sont quand même bien chargées.

En résumé, plus les conditions de travail comme salarié(e) sont optimales, plus le mood entrepreneurial est efficace.

Finalement, la clé est d’avoir un bon équilibre et une énergie bien répartie dans chacune des deux activités.

Bon, une fois qu’on a la polyvalence, l’équilibre et l’énergie (déjà pas simple à trouver !), qu’est-ce qu’il faut faire pour rester sur le mode vitesse de croisière ?

Les 2 mots magiques pour la combinaison gagnante

Tout d’abord, il faut de la persévérance.

Eh oui, on n’a rien sans rien, c’est bien connu. 🤷🏽‍♀️ Il faut vouloir et accepter se retrouver dans cette situation de transition. Sinon, ce n’est pas la peine de s’engager sur ce chemin.

C’est bien de se préparer en amont et se dire qu’il va y avoir des montagnes russes à franchir, avec des haut-le-cœur sur le parcours. Alors, soyez prêt.

Ensuite, il faut de la patience, beaucoup de patience.

Les résultats attendus ne seront pas visibles tout de suite. Il va falloir retrousser vos manches, tester, observer, analyser et recommencer, tout en gardant le sourire, la motivation et l’esprit ouvert.

Réfléchissez, lancez-vous, persévérez, patientez et recommencez. Voilà le cercle vertueux.

Si ça peut vous rassurer, Walt Disney n’a pas réussi à créer son monde féérique du premier coup… Lui aussi a dû passer par des phases montantes et descendantes, comme tout créateur.

Si vous n’êtes pas prêt(e) pour la persévérance et la patience, c’est inutile de vous lancer maintenant. Préparez-vous, renforcez votre mental et allez-y !

Cette newsletter devrait pouvoir vous donner quelques billes pour vous lancer dans votre projet entrepreneurial. 😉

Futur(e) entrepreneur(e), besoin d’un sérieux coup de pouce ?

Bien que vous soyez en pleine transition entre votre activité salariale et votre projet entrepreneurial, vous sentez que c’est le moment de vous lancer. Allez-y, c’est possible. Je l’ai fait, pourquoi pas vous ?

Sans prétention aucune, je peux vous aider à impulser votre lancement. 💪🏽

Comment ?

J’ai créé un programme qui s’appelle Révèle ta marque. Un vrai coup de boost ! C’est un parcours que j’aurais aimé qu’on me propose au moment de mon lancement.

Il existe certainement d’autres moyens d’y arriver. Mais, j’ai choisi de vous aider à ficeler votre projet et créer votre image de marque, avec des actions tournées sur la communication et l’événementiel.

Selon moi, ce sont 2 leviers très importants pour le démarrage d’une activité, à la fois pour se rendre visible et également pour grandir en notoriété auprès de ses prospects.

Prenez votre RDV téléphonique 💎 avec moi et on en parle à tête reposée.

 

Si vous me suivez depuis mon lancement, voilà ce que je faisais pendant tout ce temps, j’étais dans mon entre-deux.

Cette période m’a permis de repenser mon activité et d’actualiser mes contenus, mes bases de travail et ma proposition de prestations. Et j’en suis plutôt fière. 😌

N’ayez pas peur de jongler entre salariat et entrepreneuriat, ça fait partie du lancement de votre activité.

Ce n’est pas un passage obligatoire, mais c’est une option. En tout cas, si vous envisagez cette option ou que vous vous retrouvez dans cette situation, écrivez-moi, on en parle. 😉

 

Carine 💫

ARTICLES SIMILAIRES QUI PEUVENT VOUS INTÉRESSER

Lancer et réussir son entreprise : au-dessus des peurs

Lancer et réussir son entreprise : au-dessus des peurs

Je dédie cet article aux futur(e)s entrepreneur(e)s et à toutes les personnes qui n’osent pas faire avancer un projet professionnel qui leur tient à cœur. Pourquoi j’écris cet article ? Tout simplement, parce que je suis passée – et passe encore un peu – par là. Vous...

Les 5 livres boost de l’été pour préparer la rentrée

Les 5 livres boost de l’été pour préparer la rentrée

Cet été, je fais light pour ce nouvel article ! Par light, je veux dire qu’il ne sera pas bien long. Mais, ça ne veut pas dire qu’il ne sera pas consistant. 😉 Oui, je regroupe ici pour vous 5 livres de taille qui m’ont boostée et ont contribué à garder ma motivation,...

0 commentaires

Pin It on Pinterest